ce qui m’anime

Les enfants d’aujourd’hui ont certainement un rôle à jouer
en cette période de remise en question des valeurs actuelles
mais n’oublions surtout pas, de leur octroyer …

… le droit de vivre leur enfance

Qui suis-je ?

Cette interrogation m’a souvent posé question durant la magnifique période de vie réservée à l’enfance ; période où « l’entrée en école » est vécue et intégrée de façon plus ou moins harmonieuse, selon l’histoire de vie de chacun.

Enfant, j’ai connu un parcours scolaire non linéaire, confrontée à un type d’enseignement normatif trop restrictif, m’éloignant des processus cognitifs inhérents à ma nature propre.  En effet, j’ai appris plus tard, beaucoup plus tard que ma façon d’aborder les apprentissages, qui s’appuie d’abord sur l’aspect global, concret et sensoriel des choses me mettait en porte à faux avec le système éducatif établi.

Le profil d’élève atypique qui m’a accompagné durant toutes mes études a cependant contribué à la nécessité d’une recherche intérieure, dans le but de mieux saisir le pourquoi et le comment d’une situation à la fois complexe et confuse qu’il me fallait comprendre afin que je puisse, devenue jeune-femme et par souci de vérité, donner un sens à tout cela.

Cette expérience m’a permis d’entendre la détresse à laquelle sont confrontés nombre d’enfants, ainsi que leurs enseignants et leurs parents et à quel point « penser différemment » peut déstabiliser l’équilibre familial et interférer sur les relations sociales.

Adulte, je suis restée sur les chemins de l’enfance qui m’ont menée à l’écriture, à la pratique de la graphothérapie et ensuite, à l’élaboration d’une nouvelle approche que j’ai nommée  » Grapho-Pédagogie ». Cette manière de procéder tient compte des multiples aspects de la personnalité, offrant une vision large et un terrain d’action étendu, répondant précisément aux spécificités des enfants d’aujourd’hui.

Actuellement, on assiste d’une part à l’éclosion d’une grande famille de « Dys », une nouvelle génération d’élèves en décrochage (ou qui n’ont jamais accroché) ; et d’autre part, se manifestent des enfants dits à haut potentiel, qui eux aussi pour la plupart, collectent des troubles souvent associés : dyslexie, dysgraphie (fréquemment), dyspraxie.  C’est le retour des parents et des enseignants qui m’a incitée à poursuivre dans cette voie, celle qui associe la vie mentale, affective, créative, physique et le respect des rythmes d’apprentissage variant d’un sujet à l’autre, et à me spécialiser dans les troubles scolaires de l’enfant et de l’adolescent hyperactif, TDA, haut potentiel, hypersensible, opposant…

Afin d’aborder l’enfant dans sa globalité, je me suis par la suite formée en nutrition naturelle dans le but de proposer une meilleure qualité de vie, à travers une alimentation en accord avec les besoins des enfants d’aujourd’hui, ceux-là même qui nous incitent au changement, nous invitant à porter un autre regard sur la vie.

« Celui qui reçoit l’enseignement
le recueille comme un don inestimable mais jamais comme une contrainte pénible »

Albert Einstein 

Mon parcours

____
DIPLÔMES

  • Graphothérapeute : Institut Hocquart à Tournai
  • Grapho-analyste, Institut belge de Psycho-graphométrie (aide à la personne, orientation professionnelle, tests graphométriques) Bruxelles
  • Secrétaire médicale : Institut Supérieur de Secrétariat (ISAS) Bruxelles

____
CERTIFICAT

  • Certifiée en nutrition (alimentation naturelle) : Institut Altha, Dippach, Luxembourg

____
FORMATIONS

  • Spécialisation en écriture et dessins d’enfants et adolescents à Bruxelles et à Paris avec Madame Antoinette Muel (équipe de Fr.Dolto), auteure de « l’Eveil de l’esprit », paru en édition Poche en 1976 et réédité en 1991
  • Formation à la clinique psychanalytique (CFCP), service du Docteur de Neuter, UCL à Bruxelles.
  • Ateliers de développement personnel
  • Stage de communication non violente, Docteur Van Stappe, Lille
  • Brain gym (deux niveaux) et Edukinésiologie : profil d’organisation cérébrale, Anne Wilbaux, Institut de Kinésiologie belge, Bruxelles
  • Stages en écriture littéraire, Marie-Andrée Delhamende, romaniste
  • Membre actif au Centre européen de Recherche et d’Etudes du Graphisme (CEREG) aux Communautés européennes à Bruxelles
  • Diverses formations axées sur une meilleure qualité de vie : ateliers culinaires (théoriques et pratiques) sur l’alimentation naturelle, alimentation Paléo, hygiène de vie, relaxation, géobiologie…

____
EXPERIENCE

  • Auteure du « Manuel de Grapho-Pédagogie », LLEP (Le Livre en Papier), octobre 2019.
  • Conseillère en alimentation naturelle
  • Animatrice de stages-vacances pendant les vacances scolaires, école de Termes (commune de Chiny)
  • Journées pédagogiques dispensées dans les écoles du Tournaisis, de Bruxelles, en province de Liège. Sujet : « les difficultés d’apprentissage scolaire », sous l’égide du Centre d’Enseignement des Communes et des Provinces (CECP)
  • Journées pédagogiques sujet : « dysgraphie » et « dysorthographie » (CECP)
  • Pratique de la grapho-pédagogie au sein de deux écoles en Province du Luxembourg, en section primaire (3 années scolaires).
  • Séminaires de formation en graphothérapie et en grapho-pédagogie s’adressant aux professionnels de l’enfance
  • Conférences sur la graphothérapie, la grapho-pédagogie et les enfants d’aujourd’hui, à travers leur écriture et leurs productions graphiques.
  • Elaboration d’une nouvelle approche intitulée GRAPHO-PEDAGOGIE
  • Animatrice d’un théâtre d’expression pour enfants
  • Concertations et conférences écoles du Tournaisis
  • Enseignement : professeure de psycho-graphométrie à Bruxelles, Louvain-la-Neuve, Tournai
  • Projet pilote en graphothérapie, école des Filles de Marie, à Bruxelles
  • Vice-présidente du groupement des graphothérapeutes professionnels » Graphéchanges » de Lompret (Lille)
  • Co-fondatrice d’une école de Graphothérapie : « Graph’junior » à Bruxelles, siège administratif 257, rue Deschanel, Bruxelles.
  • Conseillère en orientation scolaire et professionnelle
  • Graphothérapeute : consultations en suivi individuel, enfant et adolescent
  • Grapho-analyste : relation d’aide à l’adulte, par le biais de l’écriture et du graphisme (écriture, dessin, tests)
  • Secrétaire-assistante du Dr André Balisaux, service de neurologie, Clinique St Michel à Bruxelles. (1977).

Mon approche globale des troubles
de l’écriture a pour objectif de découvrir
le geste graphique, son message, ses causes et la manière de l’améliorer…

Mes inspirations


Antoinette Muel, auteure de « l’Eveil de l’esprit », paru en ‘Poche ‘ en 1976.  Mon travail s’inscrit dans la continuité de celui entrepris par Madame Muel.

Françoise Dolto et son génie clinique. Son message « tout comprendre » est devenu « tout permettre » pour certains. Françoise Dolto n’a cependant jamais cautionné un laxisme éducatif, elle insiste sur le fait que l’enfant est un être en construction qui a besoin d’un cadre solide et de limites qui devraient être intégrées avant l’âge de huit ans.

Rudolf Steiner, un magnifique exemple de la diversité de l’être dans toute sa magnificence. Les écoles Waldorf : celles qui se rapprochent le plus de ma philosophie.

Céline Alvarez, formée en linguistique, institutrice révolutionnaire et évolutionnaire ; diffuse les outils pédagogiques de l’école de demain…

Gilbert HIRSCHI, enseignant dans une classe unique d’une école de montagne dans le Jura suisse. Son approche généraliste de la pédagogie réunit tous les ingrédients qui permettent à l’élève de faire connaissance avec la vie sous ses multiples formes, dans un climat familial et attentionné : un grand maître ! Un film lui est consacré : « Tableau noir » de Yves Yersin.

Dr Jill Bolte-Taylor, neuroanatomiste et son « Voyage au-delà de mon cerveau », récit raconté suite à son AVC qui l’a privée de l’usage de son hémisphère gauche ; voyage qui a pris fin, au terme d’une longue rééducation de 10 années !

Albert Jacquard, un Sage pour qui l’enjeu majeur était l’éducation, plus que l’économie. La cause première des guerres disait-il n’est autre que l’acceptation par nos cultures d’avoir pris comme moteur   la concurrence et la compétition ; c’est à travers l’éducation des enfants que le changement peut s’opérer, l’instituteur est à la pointe de la création humaine.

Arno Stern, éducateur, pédagogue, créateur de « la Formulation », qui offre à l’enfant la liberté de tracer spontanément, selon sa nécessité profonde et ce, sans proposition de thèmes, ainsi que son fils André Stern, qui promeut  « l’écologie de l’enfance ».

Albert Einstein à propos de l’enseignement qui devrait se définir ainsi : « celui qui le reçoit le recueille comme un don inestimable mais jamais comme une contrainte pénible ».

Fritjof Capra, physicien. Son intérêt pour les philosophies orientales complémentaires aux nôtres, invite au développement des valeurs d’interdépendance harmonieuse que nous observons dans la nature…

Jacqueline Bousquet, biologiste d’avant-garde qui envisage la vie sous tous ses aspects, en allant « au coeur du vivant » ; titre de l’un de ses ouvrages.

Le psychiatre et aéronaute (Solar Impulse) Bertrand Picard, président de la fondation humanitaire Winds of Hope. Il allie science et aventure pour promouvoir une meilleure qualité de vie.

Frédéric Lenoir, sociologue, écrivain et philosophe dont le charisme et son engagement pour l’écologie, la solidarité, l’éducation et le bien-être animal en fait un être d’exception.

Le Dr Catherine Kousmine, spécialisée en nutrition, dont la méthode a pour mot d’ordre de changer ses habitudes alimentaires pour y réintroduire des aliments santé et rendre le corps plus résistant aux affections.

Raymond Dextreit, médecin hygiéniste, précurseur de la médecine naturelle et auteur d’une dizaine d’ouvrage sur l’alimentation naturelle.

Et également : le Dr Natacha Campbell-Mac Bride : neurologue et nutritionniste, Taty Lauwers et sa palette d’expérience en matière culinaire, Jacques Antonin : alimentation naturelle…

… et tous les anonymes qui de près ou le loin m’ont inspirée et aidée à élaborer pierre après pierre cette approche de l’enfant d’aujourd’hui…