La méthode dominique massin

L’évolution de l’humanité entraîne des transformations dans la plupart des domaines de la vie, dont celui de l’enseignement qui, désarmé, voit émerger des élèves qui présentent de nouvelles spécificités sur le plan cognitif, psychoaffectif et physique.

DANS LE CONTEXTE DE L’ENFANT D’AUJOURD’HUI…

 

Les changements de société qui se manifestent sur un plan mondial, se poursuivent à pas de géant et n’ont jamais été aussi rapides qu’actuellement…

Le monde de l’enfance aussi suit ce courant.  Les enfants d’aujourd’hui se différencient par une autre façon de percevoir les choses, la vie, de communiquer, de manifester leur affection.

« Porte-parole » de l’évolution naturelle de l’humanité, ils présentent de nouvelles caractéristiques : hyperactivité, hypersensibilité, troubles scolaires, haut potentiel, lui aussi parfois en difficulté d’apprentissage…

Bien avant l’âge, ces enfants s’interrogent sur la vie sur terre et au-delà, sur le sens du destin. Leur intérêt se porte aussi sur des sujets majeurs comme la pauvreté, la répartition des richesses, la crise du dérèglement climatique, l’homosexualité, les couples homoparentaux…

Ces domaines qui ne relèvent pourtant pas de leur responsabilité d’enfant sont abordés avec le plus grand sérieux, les hissant parfois au rang de philosophes, causant bien des souvent, l’embarras et le questionnement de leur entourage.

N’étant plus en phase avec un système établi de longue date, ces jeunes ne correspondent plus aux références et aux normes, semblent « égarés » et souffrent beaucoup de cet état apparenté à une difficulté de vivre qui n’est pas en accord avec leur ressenti, avec lequel ils ont contact sans détour.

Moins enclins à entrer dans le moule que les générations qui les ont précédés, ils trouvent donc tout naturel de ne pas se plier à certaines règles établies par une société – il faut bien le reconnaître – en déroute.

Ces enfants-miroirs mettent en évidences nos contradictions, nos habitudes sclérosantes, nous obligeant continuellement à revoir nos projets, nos intentions, tout cela sur un mode déterminé, parfois maladroit, mais suivant toujours le fil rouge de leurs convictions.

Fantassins, ces petits guerriers de l’Infanterie se retrouvent catapultés en première ligne face à un monde qui se dénature au pas de charge : pollution de l’eau, de l’air, de la terre, des sens, pollution de l’esprit, pollution par le stress, les soumettant à des rythmes de vie discordants.

On observe de plus en plus d’allergies, d’intolérances alimentaires, les enfants présentent aussi de l’hyperactivité, de l’hyper-réactivité, hyper-émotivité, hyperstimulation, hyper… Ils ont du mal à se concentrer, sont surexcités ou absents…

Ne comprenant pas le malaise de la société, malgré la difficulté à communiquer et à se faire des amis, une plus grande place est accordée aux valeurs humaines, souvent idéalisées ; les décisions sont dictées plus par le cœur que par la raison…

Soulignons que certains adolescents passent par une crise existentielle conduisant à une sévère dépression ou vont même parfois à se faire violence physiquement.

Et si les enfants d’aujourd’hui étaient là pour nous inciter à envisager la vie autrement ?

 

Le mode de pensée et le fonctionnement cérébral des enfants actuels, découverte confirmée de l’imagerie
médicale (analyses IRM), démontre un sur- engagement de l’hémisphère droit, leur attribuant une autre façon d’aborder les choses qu’ils perçoivent sous un angle différent, portant un regard propre sur une même réalité.

Dans l’exemple ci-contre, la forme reste, tandis que le fond change.

Ces profondes transformations se répercutent aussi au niveau du graphisme. 

LA METHODE MASSIN

 

Depuis l’entrée dans le 3ème millénaire, les bouleversements que vit le monde et que subissent actuellement les êtres humains dont les parents, les enseignants et les professionnels de l’enfance, créent une atmosphère dans laquelle, il est difficile pour les enfants et les adolescents de se développer dans les meilleures conditions.

Il en résulte chez eux un déséquilibre qui se traduit dans leur comportement familial, social ou scolaire.

L’évolution de l’humanité entraîne des transformations dans la plupart des domaines de la vie, dont celui de l’enseignement qui, désarmé, voit émerger des élèves qui présentent de nouvelles spécificités sur le plan cognitif, psychoaffectif et physique. Certains d’entre eux présentent des difficultés d’ordre scolaire, dont la croissance galopante bouleverse le secteur des neurosciences, celui de la psychopédagogie et de l’enseignement, les obligeant à une profonde remise en question.

Ces particularités se retrouvent chez un nombre croissant d’élèves « paressant » pourtant intelligents, voire plus que la moyenne.  S’il existe de vrais troubles appartenant à la famille « DYS », il y a aussi des enfants en difficulté qui sont tout simplement bloqués dans leur apprentissage par des méthodes nécessitant de bonnes facultés d’analyse ou d’abstraction, démarche pénalisant l’enfant qui perçoit les choses de façon globale et concrète.

Ma méthode propose une approche différente, considérant l’enfant sous tous ses aspects, c’est-à-dire sur le plan mental, affectif, relationnel et physique, en tenant compte des diverses facettes de sa personnalité, lui offrant un champ d’action correspondant davantage à l’éventail de ses potentialités.

Ce concept a pour point de départ la graphothérapie dont les méthodes de rééducations classiques se sont transformées peu à peu avec l’apport de la relaxation et celles tenant compte de l’aspect psychologique de l’enfant.

Je me suis toujours défendu de corriger le symptôme que traduit l’écriture malaisée chez un élève car il peut présager d’un trouble plus profond, d’ordre affectif par exemple.

Cette façon d’aborder l’enfant et de l’adolescent favorise l’expression sous ses multiples formes : scripturale, verbale, artistique, gestuelle. Sollicitant l’esprit inventif et créatif, l’intelligence est prise en compte sous ses nombreux aspects, ainsi que le développement des perceptions sensorielles et le respect des rythmes d’apprentissage.

Les jeux et les exercices proposés couvrent un large spectre dans des matières variées, telles que l’histoire, la géographie, les sciences, l’art, les mathématiques…

A l’instar d’une recette de cuisine, cette méthode se nourrit de plusieurs ingrédients : la création artistique, la poésie, la nature, la découverte, la mythologie parfois…

On ne peut en effet parler d’un élément, sans faire référence à tous les autres qui composent son système.

Cette démarche non subordonnée à une observation clinique, appelle l’enfant à entrer en contact avec sa vie intérieure, celle qui lui donne accès à son authenticité sans passer, à l’instar de la psychanalyse, par la reviviscence des traumatismes passés.

Bien que privilégiant la composante affective de la personnalité, mon travail n’est pas une psychothérapie. En effet, il n’est pas demandé à l’enfant pourquoi il a dessiné ceci ou écrit cela ; pas plus qu’un(e) psychologue clinicien ne proposera des exercices en guise de thérapie.

Cette méthode ne remplace pas l’école mais en est complémentaire, lui associant des exercices adaptés aux nouvelles spécificités des élèves d’aujourd’hui, les aidant à se sentir mieux à l’école et mieux dans leur vie.

Le TOME 1 de la méthode Massin
est déjà disponible !

230 pages d’initiations, d’études de cas, …

témoignages

Un autre regard sur le monde, les hommes, l'âme. Je partage votre ressenti à 200%...

Formation CECP, formation enseignants

Merci pour votre présence, très importante pour P, pour votre soutien. Vous faites partie de ceux qui lui ont permis d'oser exprimer ses talents...et je l'en sens, autant que nous, très reconnaissant.

Parents de P., suivi individuel

Merci Dominique pour tout ce que tu m'as permis de faire.

Enfant, suivi personnel

Il s'agit d'une pratique qui sollicite l'esprit créatif de l'élève mais également le nôtre, nous permettant de créer nous-mêmes de nouveaux exercices...

Logopèdes, orthophonistes , formations professionnelles